Les yeux comme tout organe du corps humain sont exposés à de nombreuses maladies ou pathologies diverses. Le traitement de certaines de ces maladies nécessite une chirurgie des yeux.


La chirurgie contre les troubles de la réfraction

Aujourd’hui en plein essor et très développée, la chirurgie réfractive regroupe l’ensemble des interventions qui permettent de corriger les troubles de la réfraction ou amétropies. Les amétropies sont des troubles de la vision causés par un mauvais fonctionnement du système optique formé par la cornée, le cristallin et la rétine. Les opérations chirurgicales visant à traiter ces amétropies se font à l’aide d’appareils ou de dispositifs médicaux tels que les lasers ou des instruments chirurgicaux. On distingue deux sortes d’interventions visant à corriger les troubles réfractifs de l’œil :

- Les interventions extraoculaires qui sont directement réalisées sur la cornée

- Les interventions intraoculaires qui sont réalisées à l’intérieur du globe au niveau du cristallin, en avant ou en arrière de l’iris.


Lasik : une opération laser des yeux

La chirurgie visant à traiter les troubles de la réfraction comporte diverses techniques. La technique d’intervention la plus utilisée reste néanmoins le Lasik (Laser ASsisted Intrastromale Keratomileusis). Cette technique d’intervention chirurgicale des yeux a été mise au point par José Barraquer. Elle consiste à modifier la courbure de la cornée afin de diminuer sa puissance dans les cas de myopie, ou au contraire de la rendre plus puissante pour les personnes souffrant d’hypermétropie. La technique du Lasik s’effectue essentiellement en deux temps chirurgicaux opératoires :

- Le premier temps opératoire du Lasik consiste à découper un volet de la cornée. Il peut se faire à l’aide d’une lame mécanique très sophistiquée appelée microkératome, ou à l’aide d’un laser femtoseconde. L’utilisation du laser femtoseconde pour cette opération s’impose de plus en plus comme la norme, du fait de sa plus grande précision et de la sûreté qu’elle garantit. Aussi, le laser femtoseconde présente le principal avantage de créer des lamelles beaucoup plus fines, et donc d’opérer des patients à cornées d’épaisseur moyenne ou trop fine, pour qui la chirurgie classique présentait un énorme danger.

- Le second temps opératoire du Lasik consiste en un remodelage du tissu cornéen à l’aide d’un laser. Au cours de cette opération, le laser, guidé par topographie cornéenne, procède à un remodelage très précis de la cornée dans son épaisseur. La forme de la sculpture est adaptée au trouble visuel dont souffre le patient. Ainsi, pour un patient myope, elle donnera une forme aplatie à la sculpture, et à l’inverse la rendra plutôt bombée pour un hypermétrope. La lamelle est ensuite repositionnée, et cicatrise en quelques jours sans point de suture.


Le Lasik s’effectue sous anesthésie locale. Aussi, il est fortement conseillé d’interrompre le port de lentilles de contact quelques jours avant l’opération.